International

La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a annoncé lundi soir qu’elle renonçait à appliquer les nouvelles règles de la vie publique à Kidal édictées de façon unilatérale. Ainsi, le rôle du « cadi », le juge islamique, aurait-il été privilégié, au détriment des instances étatiques maliennes. La CMA, qui administre la ville depuis plusieurs années, avait annoncé, ces derniers jours, vouloir, par exemple, interdire la consommation de l’alcool ou

n meeting ce lundi 18 février à Miami devant la communauté vénézuélienne de Floride, le président américain a menacé les officiers qui soutiennent le régime Maduro. Donald Trump les appelle à accepter l’amnistie proposée par le président par intérim autoproclamé, Juan Guaido. Avec notre correspondant aux Etats-Unis, Eric de Salve Sous les applaudissements nourris de la communauté vénézuélienne à Miami, Donald Trump a proclamé l’arrivée d’une nouvelle ère politique à Caracas.

C’est une information exclusive RFI. Le Kenya demande à l’ONU de fermer le camp de réfugiés de Dadaab. Ce site géant, ouvert dans les années 1990, près de la frontière somalienne et qui fût, dans le passé, le plus grand camp de réfugiés du monde, abrite encore aujourd’hui plus de 200 000 personnes, en majorité des Somaliens. Le ministère des Affaires étrangères kényan invoque notamment des raisons sécuritaires. Le Kenya

Au Nigeria, après le report des élections, l’heure est à la réorganisation pour les candidats. Le scrutin est désormais prévu pour le samedi 23 février. Officiellement, la campagne est close depuis le vendredi 15 février. Mais certains évoquent une possible reprise. La majorité des partis politiques veut battre campagne ces jours-ci. « Selon l’article 99 du Code électoral, la campagne s’achève 24 heures avant le scrutin, et nous comptons bien

Les autorités ont annoncé, dimanche 17 février, la libération de 145 personnes, essentiellement des élèves, enlevés samedi dans le collège Saint-Augustin dans la ville de Kumbo par des personnes non identifiées. Cette cité est située dans le nord-ouest, près de Bamenda. C’est l’une des deux régions anglophones du pays où sévit depuis plus de deux ans un conflit armé entre séparatistes et forces de sécurité camerounaises. Les événements de ce

Le président syrien Bachar el-Assad a déclaré, dimanche 17 février, que la guerre dans son pays n’était pas terminée et a prévenu les Kurdes, sans les nommer, que les Américains, qui s’apprêtent à se retirer de Syrie, ne les protégeront pas. Prenant la parole devant les élus locaux des différentes provinces syriennes, Bachar el-Assad a déclaré que son pays livrait « quatre types de guerres » : militaire, économique, informatique

  Sept soldats et plusieurs dizaines d’éléments de Boko Haram ont été tués lors d’une attaque du groupe terroriste vendredi soir à Chétimari Wangou, dans la région de Diffa. Les poursuites engagées par les militaires nigériens ont permis de neutraliser plusieurs insurgés. L’armée a même ramené un butin de guerre. La riposte rapide des forces nigériennes a été déterminante dans la suite des combats contre les éléments agresseurs de Boko

Cela fait dix jours que le pays est paralysé par des manifestations violentes et des barricades. Les contestataires réclament la démission du président Jovenel Moïse et une amélioration de leurs conditions de vie. Près de 48h après l’allocution du président Jovenel Moïse, qui a réaffirmé son refus de céder le pouvoir à un régime de transition, Jean Henry Céant a, lui, tenté de répondre aux revendications issues des contestations populaires.

Des heurts ont été notés, samedi sur l’axe Hamdallaye-Bambéto, entre force de sécurité et militants de l’UFDG à l’occasion du retour du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo qui avait passé plusieurs mois hors du pays, en mission pour son parti. Depuis son domicile, Cellou Dalein Diallo s’est insurgé contre les forces de sécurité. « Quand nous sommes arrivés à Gnariwada , tout a changé. On a été bloqué,

Au Nigeria, une douzaine d’heures après l’annonce du report des élections au 23 février prochain, la commission électorale (INEC) a tenu un point d’information ce samedi à Abuja pour s’expliquer. C’est au nom de la commission électorale indépendante que Mahmood Yakubu a présenté ses excuses aux Nigérians. Le président de l’INEC a rejeté toute pression politique ou question de sécurité pour justifier le report des élections. Mahmood Yakubu a expliqué